Des économies d'énergie qui profitent directement aux citoyens

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Des économies d'énergie qui profitent directement aux citoyens
Liens utiles
Actions sur le document

Renovation chassis rue des BrasseursLa Régie foncière gère les bâtiments de la Ville de Namur mis en location, dont les 140 logements de la rue des Brasseurs. En bon gestionnaire, elle a procédé ces dernières années à deux vagues de travaux liés à l’isolation (isolation par l’intérieur, remplacement des châssis) et au chauffage. Les premiers résultats sont déjà mesurables, et c’est tout bénéfice pour les locataires.

Des chaudières à haut rendement

Prenons le cas des immeubles sis aux numéros 109-111, qui comptent une quinzaine de logements. Les travaux d’isolation des combles ont été menés en 2012, et la chaufferie renouvelée en août 2104. On y constate une légère diminution des consommations de gaz entre 2012 et 2014 (de 3 à 5%) et une baisse de 30 à 35% suite au remplacement des chaudières, qui équivaut à environ 8500 euros par an.

Un peu plus loin dans la rue, dans les bâtiments 170à 176, les mêmes aménagements ont donné des résultats de – 5% pour l’isolation des combles et de -25% suite au remplacement du système de chauffage. Voilà des résultats encourageants, qui se complèteront en 2018 par le remplacement d’une troisième chaufferie, pour les logements situés aux numéros 137 à 155.

Des châssis neufs

L’autre vague de travaux concerne les châssis. Une quarantaine de logements ont été équipés de double vitrage cette année, grâce notamment à d’importants subsides UREBA octroyés par la Région. D’autres chantiers sont prévus, et notamment pour les bâtiments classés (169 à 177 d’une part, 170 à 176 d’autre part), pour des montants estimés à 650 000 euros, répartis sur 2018 et 2019. Si l’économie d’énergie est moins spectaculaire (3% environ), ces travaux amènent toutefois un plus grand confort de vie pour les habitants.

Les locataires de ces logements publics de la Régie foncière voient leur facture de gaz diminuer significativement grâce aux investissements du pouvoir public communal, ce qui entraîne également une diminution de la production de CO2.

Contenus liés
Régie Foncière
top