Degré d'ouverture des Open data

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Administration / Services communaux / Data office / Open Data / Degré d'ouverture des Open data
Actions sur le document

Le degré d’ouverture des Open Data

Tim Berners-Lee (connu pour avoir créé le world wide web) propose une classification à 5 étoiles des Open Data afin de pouvoir plus facilement appréhender le degré d’ouverture d’une Open Data et l’usage qui peut en être fait.

★  Disponible sur le Web, quel que soit le format, (par exemple un pdf, un scan).mais avec une licence Open Data.

La première étoile est attribuée dès qu’une licence d’utilisation est disponible. Habituellement, il s’agira d’un pdf. Cela peut aussi être une simple photo, ou pire une copie d’écran, un fax, un scan, etc. Ce type d’Open Data n’est exploitable que visuellement par une personne.

★★  Idem niveau 1 mais dans un format structuré lisible numériquement (par exemple, une feuille Excel au lieu d’un scan de table)

Les Open Data gagnent la 2ème étoile en les digitalisant et en les structurant. Elles sont, dès lors exploitables informatiquement mais on dépend toujours de logiciels propriétaires pour les exploiter. Elles nécessitent aussi leur téléchargement.

★★★  Idem que le niveau 2 étoiles mais dans un format non propriétaire comme le CSV (au lieu d’Excel)

La 3ème étoile est accordée quand les données sont structurées et dans un format non propriétaire. Cela permet aux développeurs de ne pas rester confiné à un producteur de logiciel particulier. Il s’agira la plupart du temps du format CSV (Comma Separated Variables) qui est facilement exportable des feuilles Excel, des data bases, etc. Des formats plus évolués sont de plus en plus utilisés comme xml, json, kml, …

★★★★  Idem que le niveau 3 étoiles, directement utilisables par d’autres programmes. Utilise les standards OPEN du W3C (RDF & SPARQL)

La 4ème étoile est accordée quand les open data sont directement interrogeables via des APIs (Application Program Interfaces aussi appelés dans ce cas : Webservices) et l’utilisation d’URI (Uniform Resource Identifier). En clair, on peut développer un logiciel qui interroge en direct les données plutôt que de devoir les télécharger pour nourrir une Data Base locale. On dit que les données sont « In the web » plutôt que « on the web ». La norme RDF du W3C sera alors utilisée.

★★★★★  Idem que le niveau 4 étoiles, plus liaison avec d’autres données.

La 5ème étoile est attribuée à des données du niveau 4 étoiles qui sont liées à d’autres données d’autres sources créant ainsi un réseau de données. Cela en augmente d’autant leur valeur. On parle de Linked Open Data ou LOD.

Plus les Data Sets ont d’étoiles, plus, ils seront exploitables et plus ils généreront de la valeur. Rien n’empêche de commencer avec des Data Sets 1 étoile. La Ville de Namur doit viser le degré d’ouverture du niveau 4 étoiles. Ce n’est qu’à cette condition que l’on peut espérer voir se développer des applications avec une réelle valeur ajoutée.

top