Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Nuisances canines

Actions sur le document

En Belgique, vivre avec un chien ou un chat est, pour bon nombre de familles, une réalité quotidienne. Actuellement, on estime à environ 15.000 le nombre de chiens sur le territoire de Namur. La présence d’animaux en ville n’est pas un phénomène nouveau. Par contre, on ne tient pas toujours compte de leur présence : habitats sans jardin, réduction et disparition des espaces verts, élargissement des bandes de circulation automobiles au détriment des zones piétonnes…

Si l’intérêt social des animaux domestiques est indéniable, les désagréments engendrés par les déjections canines disséminées dans l’espace public, notamment dans les piétonniers et sur les halages, trottoirs, pelouses de nos parcs et squares sont de moins en moins acceptés par les citoyens. Les déjections canines participent au sentiment de mal vivre de la population et sont un sujet fréquent de plaintes du public. Elles sont souvent considérées comme la première cause de malpropreté des espaces publics.

Les aboiements intempestifs, notamment d’un animal laissé sans garde au domicile, peuvent constituer un trouble réel pour la quiétude du voisinage. Il appartient au propriétaire de l’animal de veiller au bien-être de son animal favori, mais également de ses voisins.

La divagation des animaux pose également problème. Des problèmes de sécurité peuvent être évoqués. Par ailleurs, il n’est pas rare, que des animaux éventrent des sacs-poubelles, dont le contenu se dissémine dans l’espace public.

Chaque propriétaire doit toujours veiller à prendre les précautions nécessaires pour empêcher son animal de porter atteinte à la sûreté ou à la commodité du passage.

Trouver des réponses positives et constructives visant à créer un réel état d’esprit qui permette à l’homme et à l’animal de vivre en toute harmonie, c’est l’objectif que s’est fixé l’Echevinat de l’Environnement. C’est dans ce cadre que divers outils et infrastructures sont mis à la disposition des citoyens et de leur animal de compagnie.

 

top