Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Le verger de Temploux

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Territoire / Environnement / Nature & Espaces-verts / Auprès de mon arbre / Le verger de Temploux
Actions sur le document
Le verger de Temploux

Ce verger de trois hectares rassemble aujourd’hui 152 arbres fruitiers de variétés et de tailles différentes.  Pommiers, pruniers, poiriers, cerisiers griottes, néfliers d’anciennes variétés locales et une collection de cerisiers nanifiés s’y côtoient sous forme d’arbres de hautes et de basses tiges. L’ensemble est complété de 18 espaliers sur lesquels plusieurs types de tailles de formation ont été appliqués permettant au visiteur de visualiser les formes classiques en cordon, en U simple et double… Une haie vive, conduite en haie libre, de plus de 439 mètres, partiellement gérée en haie tunnel pour pouvoir observer sa vie intérieure, composée de châtaigniers, cornouillers mâles, prunelliers, bourdaines, viornes obiers, pommiers sauvages, sureaux, sorbiers des oiseleurs, noisetiers, saules blancs, fusains d’Europe et groseilliers rouges protège le verger des vents froids du Nord. L’optique de conservation de la nature et d’anciennes variétés fruitières rencontrées autrefois dans la Province de Namur a toujours guidé les aménagements réalisés dans le verger. Dans ce cadre, l’utilisation de pesticides est proscrite dans la conduite des arbres fruitiers. 

La mise en place de ce verger au lieu dit « Batys de Soye » est le fruit d’une collaboration étroite entre la Ville de Namur et le Département « Lutte Biologique & Ressources Phytogénétiques » du Centre Wallon de Recherches Agronomiques (CRA-W) de Gembloux.  Des démonstrations de taille ainsi que des visites guidées y sont régulièrement organisées.  Le service Nature et Espaces verts a finalisé l’aménagement du verger par l’introduction de variétés issues de croisement de fruitiers anciens produits par la Station de recherche de la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux et mis en culture dans le cadre d’un contrat passé avec les pépinières de Louveignée. La vingtaine de sujets concernés sont conduits en basse tige. Vingt-huit variétés de plants de vignes y ont également trouvé leur place.

Le verger de temploux

top