Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Plan communal de Mobilité (PCM) de Namur - 1997-1998

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Territoire / Mobilité / Etudes / Plan communal de Mobilité (PCM) de Namur - 1997-1998
Table des matières
Actions sur le document

En 1997, souffrant d'une circulation automobile anarchique, Namur est partie à la recherche d'une solution globale pour y palier.

A l'époque, les Namurois se plaignaient de la difficulté de circuler dans leur ville. Et quand les visiteurs étaient invités à donner leur appréciation sur Namur, ils opposaient son extraordinaire position géographique et son cadre idyllique, à la difficulté d'y pénétrer et d'y trouver une place de stationnement.

Toutes les mesures prises depuis cinquante ans pour améliorer la situation étaient, chaque fois, compensées par l'augmentation du trafic routier.

Pour permettre à la ville de respirer, une solution globale devait être trouvée et mise en oeuvre. C'est pourquoi, en 1997, unissant leurs efforts, la Ville de Namur, le Ministère wallon de l'Equipement et des Transports (actuel Service Public de Wallonie) et le groupe TEC/SRWT, confièrent l'étude du problème aux bureaux d'études TRANSITEC ingénieurs-conseils s.a. de Lausanne, et AGORA, de Bruxelles.

Cette association a déposé ses propositions sur la table du Conseil communal de Namur qui, en septembre 1998, a approuvé la "Charte de Mobilité" qui en découlait. Celle-ci a été signée par les trois autorités concernées en octobre de la même année, afin de mettre en oeuvre, de manière concertée et cohérente le Plan communale de Mobilité (PCM) de Namur.

L'étude a été présentée à la population namuroise et aux commerçants à plusieurs reprises, en 1998 et 1999.

Les grands principes qui y sont détaillés ont servi de guide aux aménagements ultérieurs. C'est ainsi que le PCM a été mis en oeuvre progressivement.

top