Inondations à Namur : conseils pratiques aux sinistré·e·s

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Inondations à Namur : conseils pratiques aux sinistré·e·s

Juillet 2021

Huit conseils pratiques concernant l’assurance et l’indemnisation

Avertissez votre assureur

Déclarez le sinistre à votre assureur le plus vite possible, si ce n’est pas déjà fait. L’assurance incendie des particuliers et petites entreprises intervient en cas de catastrophe naturelle, et notamment après une inondation. La police omnium couvre quant à elle les dommages au véhicule.

Votre assureur ouvrira un dossier de sinistre et enverra un expert ou un collaborateur ; au besoin, votre intermédiaire ou agent d’assurances prendra l’initiative. Certaines polices incendie vont jusqu’à prévoir une assistance ou d’autres solutions en cas d’urgence, par exemple si votre logement est (momentanément) inhabitable.

Vous êtes locataire ?

Si vous êtes locataire, notifiez sans tarder le sinistre à votre propriétaire ; c’est en effet son assurance qui remboursera les dégâts à l’habitation (sols, murs, installations de chauffage et d’électricité…). Les dommages au contenu sont couverts par votre propre police incendie, du moins si vous avez fait assurer le contenu en même temps que votre responsabilité locative.

Quand le Fonds des calamités intervient-il ?

Depuis 2007, chaque assurance incendie souscrite pour couvrir une habitation particulière ou un petit commerce intervient également en cas d’inondation. Le Fonds des calamités intervient en cas de dommages agricoles ou horticoles, ou lorsque la victime n’est pas couverte contre l’incendie et elle vit d’un revenu d’intégration sociale (payé par le CPAS), selon les modalités propres à la Région où est survenu le sinistre.

Prenez des photos

En attendant le passage de l’expert ou le représentant d'assurance, prenez des photos de tous les dégâts (au bâtiment comme à son contenu) constatés après le retrait de l’eau ; ces éléments de preuve peuvent contribuer à accélérer le règlement du sinistre.

Dressez la liste des dommages

Une fois que l’eau s’est retirée et que la boue a été nettoyée, dressez une liste des dégâts : ceci permettra à l’expert ou l’assureur ainsi qu’à vous même de gagner beaucoup de temps par la suite. Joignez si possible à votre relevé autant de documents utiles (factures d’achat, photos antérieures au sinistre, inventaire d’un héritage, etc.) Si vous êtes dans l’impossibilité de produire de tels documents probants à propos d’un objet spécifique, fournissez-en une brève description et précisez l’année probable de son achat. Demandez un devis de réparation ou de remplacement des objets disparus.

Après le passage de l’expert

Vous trouvez sous ce lien une explication du rôle de l’expert. Si d’autres dégâts dus à l’inondation sont constatés après le passage de l’expert, déclarez-les également à l’assureur – étant entendu que le lien avec l’inondation doit être démontré. L’indemnité sera calculée conformément aux conditions de la police, sur la base du rapport d’expertise communiqué à l’assureur. Les fonds seront versés sur votre compte dans les 30 jours qui suivront la conclusion de l’accord au sujet du montant global des dommages. Les dommages au véhicule sont traités séparément et assez rapidement par l’assurance omnium. L’assureur vérifie bien entendu si le véhicule assuré peut être encore réparé.

Possibilité d’une avance

Envisagez avec le représentant de l’assureur la possibilité d’obtenir immédiatement une avance pour financer des mesures ou des achats de première nécessité. Ces avances sont d’autant plus nécessaires si le calcul des dommages et des réparations s’avère complexe et prendra du temps.

Besoin d’explications complémentaires ?

Une bonne communication est aussi importante que l’intervention rapide de l’assureur.

N’hésitez pas à réclamer à votre assureur des précisions au sujet d’un poste de dommages ou d’un calcul particulier. Si ses explications ne vous satisfont pas et si vous souhaitez contester l’indemnité proposée, votre assurance incendie rétribuera, jusqu’à un certain montant, le contre-expert que vous chargerez d’examiner et d’évaluer les dommages.

Si la manière dont le sinistre a été réglé ne vous satisfait pas, adressez-vous au service des plaintes de votre entreprise d’assurances, dont les coordonnées figurent sur son site Internet ou dans le contrat d’assurance.

Que faire pour les dégâts de votre habitation ou après avoir été évacué ? 

Avez-vous subi des dommages ou avez-vous dû évacuer votre habitation ?

Consultez les conseils du Centre de crise fédéral sur leur site internet 

Vous entrez dans votre maison pour la première fois après une inondation    1. Avant d’entrer  N'entrez que si la lumière du jour est suffisante.     Y a-t-il plus de 5 cm d'eau dans votre maison ? Alors vous devez porter des bottes en caoutchouc. Sinon, vous courez le risque de vous électrocuter ou de marcher sur du verre ou du métal.      Faites attention  Aux risques d’affaissement, la stabilité des murs et des sols.  Aux trous dans le sol, les éclats de verre et les autres déchets dangereux.  Aux produits dangereux que vous aviez chez vous ou que vous trouvez dans votre habitation et qui ne vous appartiennent pas.    En cas de doute contactez un professionnel.  2. Gaz, électricité et cuve au mazout  Ne prenez pas de risques inutiles et contactez les pompiers ou un expert reconnu si nécessaire.    Vous remarquez une odeur de gaz ? Votre interrupteur principal d'électricité a été inondé ? Ne vous en approchez pas. Quittez votre maison et prévenez votre compagnie de gaz ou d'électricité.   N’utilisez pas d’appareil électrique, de prise de courant ou de tableau électrique sans vérification par un professionnel ou votre compagnie d'électricité  Le mazout, l'eau mélangée à du mazout ou le sol qui a été infiltré par du mazout relèvent des déchets dangereux et doivent être éliminés de manière spécifique par un service spécialisé. Que faire si votre cuve a mazout a perdu son contenu ? Lire plus ici.(link is external)    Nettoyez les dégâts    1. Faites des photos et évacuez les déchets  Tout d’abord, prenez des photos des endroits endommagés : celles-ci peuvent être utiles pour votre dossier d'assurance.  Protégez-vous. Portez des gants et des bottes.  Nettoyez votre maison. Enlevez toutes les saletés.   Il reste de l’eau dans votre maison. Versez 2 litres de javel dans l'eau stagnante. Cela permet une première désinfection.        Désinfectez les zones endommagées avec de l'eau de Javel.     Vous avez de l'eau de javel à 15° ? Utilisez 150 ml par litre d'eau.    Vous avez de l'eau de javel à 8° ? Utilisez 225 ml par litre d'eau.    Ne mélangez pas les produits de nettoyage chimiques.     Utilisez des matériaux jetables.    Lavez-vous souvent les mains avec de l'eau et du savon.    Travaillez toujours du bas vers le haut.       2. Utilisation de l’électricité ou de l’eau du robinet   Suivez les informations de votre commune sur l'utilisation de l'électricité ou de l'eau du robinet ou consultez les sites ci-dessous :    Wallonie   Aperçu(link is external) CILE   (link is external) SWDE | SWDE(link is external)   ORES (link is external) RESA (pour Liège et périphérie)(link is external) Bruxelles : VIVAQUA (link is external) SIBELGA(link is external)    Flandres : VVM(link is external) Fluvius(link is external)    Ne buvez pas l'eau de votre propre puits. Il ne suffit pas de faire bouillir l'eau d’un puits pour la rendre à nouveau potable.    Faites bouillir l'eau en cas de doute.    2. Murs et sols  Pour éliminer l'humidité et les odeurs, il est nécessaire de ventiler votre maison autant que possible. Laissez les fenêtres et les portes grandes ouvertes, l'air doit circuler. Soyez également attentif lors du nettoyage de votre cave : la ventilation est-elle possible ? Travaillez en binôme. Demandez à une personne de se tenir à l'extérieur et de vérifier régulièrement si la personne se trouvant dans la pièce se sent toujours bien.    Les sols en pierre doivent être nettoyés avec de la javel.   Les sols en bois doivent être séchés lentement pour éviter les fissures. Vérifiez auprès d'une entreprise spécialisée ce qu’il convient de faire.    Les revêtements de sol qui peuvent être enlevés doivent l'être.  Les revêtements de sol qui ne peuvent pas être enlevés doivent être séchés le plus rapidement possible pour éviter les moisissures.     Pour que votre maison soit complètement sèche, vous devez faire appel à un professionnel reconnu. Sans cette aide, il y a de fortes chances que des moisissures se forment ou que le taux d’humidité reste élevé pendant trop longtemps. Contactez votre compagnie d'assurance à ce sujet.      3. Meubles, vêtements et autres produits domestiques  Faites le tri de vos meubles et de vos affaires :    Jetez ce que vous ne pouvez pas sauver.    Désinfectez les autres objets avec de l'eau de Javel.    Lavez les vêtements au moins à 40 degrés (de préférence 60 degrés) et séchez-les bien.  Enlevez d'abord un maximum de saletés avant de les mettre dans la machine à laver.    Faites bouillir les ustensiles de cuisine lavables pendant au moins 10 minutes pour éviter le risque d'infection. Si possible, lavez-les dans le lave-vaisselle à 65 degrés. Jetez les ustensiles non lavables.   Jetez les cosmétiques et les articles de toilette qui ont séjourné dans l'eau.   Jetez les médicaments qui ont séjourné dans l'eau.    Vérifiez si votre commune assure une collecte supplémentaire de déchets.        5. Denrées alimentaires  En cas de doute, jetez les aliments. Surtout en ce qui concerne :    Tout ce qui n'est pas emballé de manière étanche.   Tout ce qui pourrait vous contaminer après ouverture si la fermeture ne peut pas être nettoyée ou enlevée.   Votre congélateur ou réfrigérateur s’ils ont été immergés dans l'eau   Les conserves et les bouteilles munies d'une capsule en plastique ou en métal peuvent être lavées avec un mélange d'eau et de javel. Séchez-les bien ensuite. La javel peut faire rouiller la boîte si vous ne la séchez pas bien. Jetez les boîtes de conserve rouillées et cabossées. Mettez une nouvelle étiquette sur la boîte nettoyée.   Pour les bouteilles avec un bouchon de liège, veillez à ce que le bouchon n'entre pas en contact avec la javel. Si vous débouchez la bouteille, vous devez laver à nouveau le goulot (pas de javel).       6. Assurances  Prenez des photos des dégâts. Contactez votre assureur dès que possible.  Contactez votre compagnie d'assurance dès que possible. Ils peuvent répondre à vos questions et vous aider à régler le sinistre.  Plus d'informations sur les assurances(link is external). (link is external) Dressez une liste des dommages. Joignez autant de documents ou d'éléments de preuve que possible.    Contactez votre propriétaire si vous louez un appartement ou une maison.  Plus d'informations sur l'aide financière d’urgence en Wallonie(link is external) en Flandres

top