Avertissement

Retrouvez les dernières informations sur la page coronavirus

Finances communales : l'impact de la COVID-19

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Finances communales : l'impact de la COVID-19
Actions sur le document

Finances communales : compte, budget et premier bilan de la crise

Le compte 2019 et la première modification budgétaire étaient présentés au Conseil communal ce mardi 23 juin 2020, ainsi qu'un premier bilan des coûts supportés par la Ville de Namur dans le cadre de la crise du coronavirus.

Le compte 2019

Le compte est le tableau, quasi photographique, de l'état des finances communales, au terme de l'année écoulée. Le compte vient donc après la dépense, là où le budget est une prévision des dépenses à venir.

Ainsi, le compte de l'année écoulée présente un solde positif de 2.362.588 euros.

La Ville de Namur doit encore recevoir, pour cette même année 2019, divers subsides et montants à hauteur de 1,9 million d'euros. 

Au total, la Ville de Namur termine l'année 2019 avec un montant positif de 4.337.230 euros.

Les dépenses liées à la crise de la COVID-19

À ce jour, le coût supporté par la commune pour répondre aux besoins liés à la pandémie s'élève à 6,5 millions d'euros, et se répartit comme suit :

  • Recettes en moins :  4.808.586,42 €

provenant par exemple de l'absence de location d'amplacement sur les marchés, de l'annulation des fêtes de Wallonie, de l'absence de recette dans les piscines, au Parc Attractif Reine Fabiola, mais aussi de la suspension du paiement du stationnement ou encore de différentes mesures d'exonération de taxes au bénéfice des commerçants, de l'horeca, des ambulants, des cinémas

  • Recettes en plus : 234.545 €

provenant de subsides régionaux, alloués à l'abri de nuit et pour l'achat des masques pour l'ensemble de la population

  • Dépenses en plus :  1.882.976,03 €

liées à l'achat des masques et dispositifs de protection par la commune (650.000 €), l'engagement de personnel, à l'achat de matériel informatique, de bande passante et de licences pour permettre le télétravail à un maximum d'agents communaux, à des frais de gardiennage et d'entretien supplémentaires.

La première modification budgétaire (MB1)

La modification budgétaire (MB) est l'adaptation des prévisions du budget aux réalités des dépenses et recettes en cours d'exercice. Il y en a deux par an. La première MB intègre principalement les modifications suivantes :

  • - 6,5 millions € liés à la crise sanitaire
  • - 1 million d'euros lié au plan d'embauche
  • différentes dépenses liées à l'enseignement
  • les premiers ajustements liés au bon fonctionnement de l'administration.

Le total de ces différentes modifications révèle un déficit de 7,3 millions d'euros, partiellement couvert par le bénéfice du compte de 2019 (4.337.230 €).

Une deuxième modification budgétaire, dans les prochains mois, intégrera la suite des ajustements, afin d'atteindre l'objectif de maximum 3% de déficit en fin d'exercice autorisés par le Gouvernement wallon.

 

top