L'Art dans la ville

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / L'Art dans la ville
Actions sur le document

 

Art dans la villeA travers l’art urbain et notamment le street art, l’objectif de la Ville de Namur est de favoriser l’essor culturel de Namur en créant une dynamique en matière d’évènements culturels et en favorisant l’accès à la culture pour tous.

Fresques urbaines de longue durée

Le street art est présent dans les rues de Namur à travers des projets "longue durée". Depuis 2015, plusieurs fresques urbaines ont été réalisées et viennent colorer les murs de la Ville : la fresque de l’artiste Eyes-B sur le mur de l’aile Eden (Maison des Echevins), "Des fleurs pour Namur" de Dan Brault réalisée en version monumentale par le collectif Propaganza (place de Québec), "Vive Nameur po tot" de Kahef sur le pignon de la résidence Baduelle (rue Basse-Marcelle), "Skills" conçue par le collectif namurois Drash sur un mur de l’école Henri Maus (côté rue Courtenay) ou encore "Chaos végétal" de Tamar Kasparian, qui a permis à l’art de s’épanouir dans le tout nouveau Jardin des Poètes. Cette oeuvre côtoie les livres-poèmes disposés sur les murs et les chaises-poèmes du sculpteur québécois Michel Goulet.

En octobre 2017, une nouvelle fresque, pop et colorée, a été inaugurée à Namur. Elle a été conçue par l'artiste Jean-François Octave en hommage à Evelyne Axell, qui est, avec Henri Michaux, une des figures majeures de la scène artistique à Namur au 20e siècle. Pour la Ville et l'asbl Lieux-Communs, il s'agissait de rendre à cette artiste, qui a été l'élève de René Magritte, la place qu'elle mérite à Namur. Le pignon de la maison située au 61 rue du Lombard, juste en face de l'Académie des Beaux-Arts, où Evelyne Axell a fait des études, est apparu comme le lieu adéquat pour accueillir cette fresque. L'endroit, à proximité d'une école, du Théâtre royal, d'un parc public et de la Maison de la Culture, bénéficie d'une grande visibilité dans le centre historique de Namur.

En novembre 2017, 45 sculptures miniatures de l’artiste espagnol Isaac Cordal ont été disséminées dans les rues de Namur. De façon ironique, mais aussi poétique, ces personnages anonymes racontent une histoire et invitent les passants, touristes ou habitants, à réfléchir sur le rôle et la place que l’on occupe dans la société. Coincées dans une niche ou un éclat de mur, assises sur un rebord au-dessus d’une vitrine, accrochées à un câble électrique, ces statuettes forment un parcours urbain insolite à découvrir à pied entre l’Hôtel de Ville (rue de Fer) et les Bateliers (rue Saintraint) en passant par le piétonnier et le quartier des Carmes.

En avril 2018, le collectif Propaganza, déjà à l’œuvre sur la fresque de Québec, a signé une nouvelle fresque monumentale, cette fois, en-dehors du centre-ville. C’est en effet dans le quartier des Balances, sur un building du Foyer namurois (rue des Bosquets), qu’a été créée cette grande fresque collaborative dans un style très coloré où se mélangent des lettrages "graffiti classique" et des phrases abstraites.

En juillet 2018, la Ville a confié le mur du boulevard du nord (sous le pont de Louvain) à Telmo&Miel, duo créatif composé de Telmo Pieper et Miel Krutzmann (Pays-Bas). Ces deux artistes "muralistes" de renommée internationale (ils ont réalisé des œuvres monumentales aux Etats-Unis, en Australie, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre…) travaillent en utilisant plusieurs images, superposées les unes aux autres. Avec des références aux mondes humain et animal, Telmo & Miel créent des créatures complexes et des scénarios fantastiques. Leurs œuvres sont réalistes, humoristiques, colorées, poignantes mais aussi ludiques. Libre aux spectateurs, automobilistes ou passants, de découvrir les sujets avec leur propre regard et de les interpréter selon leurs fantasmes.

Cette peinture murale de Telmo&Miel est le fruit d’une collaboration entre le service Culture de la Ville de Namur et Bjorn Van Poucke de la société The Crystal Ship (anciennement Street Art Belgium) dans le cadre de Namur Confluent Culture. Depuis 2014, ce partenariat a débouché sur la création de quatre projets artistiques : la fresque de l’artiste Eyes-B sur le mur de l’aile Eden, "Vive Nameur po tot" de Kahef sur le mur de la résidence Baduelle (rue Basse Marcelle), "Skills" de Drash sur un des pignons de l’Institut Technique Henri Maus et le parcours de sculptures miniatures d’Isaac Cordal.

Dernière fresque en date, celle réalisée par l’artiste namurois Sam* sur le mur du Quai 22. Fruit d’un partenariat entre l’Université et la Ville de Namur, cette nouvelle fresque de Sam* élargit le parcours d’art urbain au campus universitaire. Avec son petit côté Pop Art, cette peinture monumentale colorée et sensuelle ne manquera pas de toucher le public estudiantin et d’attirer, dans ce quartier en pleine mutation, la curiosité des habitants et des visiteurs.

A travers toutes ces interventions artistiques, la Ville souhaite inviter les Namurois et visiteurs à prendre le temps de découvrir de nouveaux lieux et porter un autre regard sur la ville.

Réalisations street art à venir : (été 2019)

  • Fresque de Demis (collectif Drash / Namur) sur la façade de la Villa Balat
    Quai de Meuse 39 à Jambes
    Sujet : œuvre inspirée par les motifs végétaux / l’art nouveau et le travail architectural d’Alphonse Balat
  • Fresque de Mona Caron (artiste USA)
    Rue Lucien Namêche 4B à Namur
    Sujet : les fleurs
  • Fresque de Néan
    173 rue Sergent Vrithoff à Salzinnes
    Sujet : Portrait (suite à l’appel aux murs)
  • Fresque de Léon Keer
    41, Boulevard Cauchy - aux Archives de l’Etat
    Sujet : Dossiers d’archives

Téléchargez la brochure plan du street art à Namur

top