L'école à distance

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / L'école à distance
Actions sur le document

En cette rentrée scolaire, la Ville de Namur lance une plateforme numérique d’outils pédagogiques.Cette plateforme développée avec le concours des directions d’écoles et enseignant·e·s offre des dossiers de travail mesurés et amusants, accessibles aux 4.500 élèves de l’enseignement communal. Vu l’intérêt que certains ont déjà manifesté, cet outil sera disponible aux écoles des autres réseaux.

Les enfants ne peuvent en effet plus se rendre à l’école depuis le 16 mars. Et depuis le début du confinement, la plupart des enseignants et enseignantes ont développé divers moyens pour rester en contact avec eux et leur procurer des travaux ou idées d’occupation.

Avec cette plateforme, la Ville de Namur tient à instaurer le juste équilibre entre nécessité de garder un rythme et une habitude de se mettre au travail, un maintien des acquis scolaires, une préservation des contacts entre l’école et l’enfant, tout en veillant à son bien-être.

Une plateforme pédagogique sur le site de la ville

Le Service Enseignement de la Ville a développé un outil inédit : une plateforme proposant des dossiers pédagogiques aux enfants, disponibles sur enseignement.namur.be et accessibles dès ce lundi de la rentrée, le 20 avril.

Concrètement, chaque semaine, des dossiers thématiques seront mis à disposition des élèves selon la classe dans laquelle ils se trouvent. Les corrections seront, elles-aussi, disponibles la semaine suivante. Chaque semaine, le thème sera différent.

Les parents et/ou élèves pourront se procurer les documents selon différents moyens :

  • Si l’enseignant·e travaille déjà par voie virtuelle, le travail sera poursuivi, pour autant que tous ses élèves puissent y avoir accès ;
  • Si les parents disposent d’un ordinateur et d’une connexion Internet, ils pourront télécharger chaque semaine sur la plateforme le dossier correspondant au niveau de son enfant ;
  • Si les parents n’ont pas facilement accès à un ordinateur ou à une connexion Internet, les parents contacteront leur école.

Quel type de travail ?

Les enfants ne sont pas tous égaux devant les travaux à domicile. Ceux-ci ne doivent en aucun cas creuser le fossé des inégalités. Voilà pourquoi, la Ville tient à ce que les consignes de la Fédération Wallonie Bruxelles soient strictement respectées :

  • L’élève doit pouvoir travailler seul.
  • Il ou elle ne doit pas apprendre de nouvelles matières.
  • Le travail doit être raisonnable en quantité et en temps.
  • Il ne peut y avoir de cotation de ces travaux à distance.

Eviter la pression et le stress dans les familles

Il est utile de rappeler que, plus que jamais, les travaux à domicile ne doivent pas être une source de tension dans la famille. Si cela devait être malheureusement le cas, les parents sont invités à prendre contact avec leur école qui les mettra en relation avec l’enseignant·e de leur enfant.

Garder le lien entre enseignant·e·s et élèves

Outre cette plateforme, qui peut être un créneau supplémentaire, disponible en tout temps, les enseignant·e·s sont invité·e·s à rester en contact avec leurs élèves selon le moyen qui leur semble le plus approprié.

Les enseignant·e·s veilleront à aider les enfants qui en ont besoin à utiliser ces outils.

Supprimer la barrière de la fracture numérique

Cette plateforme est évidemment accessible à toutes et tous, sans inscription ou mot de passe préalable.

La Ville de Namur souhaite que tous les enfants soient mis sur le même pied d’égalité. Les enfants d’une classe doivent ainsi avoir accès aux outils proposés par leur enseignant·e.

Si ce n’est pas le cas, les parents sont invités à se signaler à l’école de leur enfant qui proposera d’autres formules.

Le fruit d’un travail collaboratif et participatif

Ce travail a été initié par les coordinatrices pédagogiques du Service Enseignement de la Ville, avec l’appui du Service Communication pour le volet numérique.

En concertation avec les directions, un appel à volontaires a été lancé auprès des enseignant·e·s des écoles communales. Ils et elles ont été nombreux et nombreuses à répondre à l’appel et à participer à la rédaction de ces dossiers durant les vacances de printemps. L’objectif était ambitieux et la charge de travail conséquente.

Des enseignant·e·s d’autres réseaux ont également participé à la création des dossiers.

Une information aux parents des écoles communales

Un courrier a été adressé aux parents des 4.500 élèves fréquentant l’enseignement communal pour expliquer le rôle de cette plateforme. Ce courrier a été traduit en plusieurs langues, couramment employées par les parents des enfants fréquentant les établissements.

Un libre accès pour tous

Cette initiative reçoit déjà un accueil très positif, tant de la part des enseignant·e·s que des parents. Des enseignant·e·s, parents et directions d’écoles d’autres réseaux se montrent également intéressés. Les marques d’intérêts dépassent même le territoire de la commune. Il est évident que la Ville laisse le libre accès pour toutes les personnes intéressées.

Remerciements

La Ville tient à remercier les enseignant·e·s volontaires et les directions qui ont œuvré à la création de ce nouvel outil. La durée du confinement est incertaine. C’est pourquoi il était indispensable de préparer et d’assurer le suivi pédagogique des enfants, sans tarder. Une attention toute particulière est également de mise quant au bien-être des enfants et au maintien du lien social entre les enseignant·e·s et les écoles. Ce nouvel outil poursuit ces objectifs. Les équipes de la Ville veilleront à ce qu’ils soient atteints.

top