Avertissement

Retrouvez les dernières informations sur la page coronavirus

Breaking the Waves

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Breaking the Waves
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Spectacle de Myriam Muller, d'après le scénario de Lars von Trier, David Pirie et Peter Asmussen et le film de Lars von Trier

Aimer à la folie, passionnément, … à en perdre sa dignité ?

Née au cinéma, cette histoire d’amour osée, perverse, extraordinaire ne laisse personne indifférent.

C’est une histoire formidable, une passion trouble, un voyage fait de bonté et de sacrifice. Une envolée faite pour le théâtre !

« Une mise en scène secouante (et drôle, par moments) qui souligne la force inouïe que donne le pouvoir sacré de l’amour » – L’ Écho, 22/02/2019

Une île isolée comme espace de l’action, un monde clos, une communauté sectaire et profondément religieuse refermée sur elle-même. Bess est issue de ce monde, elle y suffoque, Jan y est l’étranger, un de ces hommes de la plateforme pétrolière, au large. 

Dès leur rencontre leur amour est absolu. S’ensuivent l’acceptation par la communauté, le mariage. Le bonheur. Puis l’accident, le drame. Jan se retrouve paralysé, incapable de vivre et de permettre à Bess de vivre.

Leur amour persiste, et c’est par amour que Jan pousse Bess à continuer à explorer la liberté d’être que leur amour avait fait naître en elle. Il la pousse à vivre. À aimer, en aimer d’autres, physiquement. Pour qu’elle continue à Être. Bess se convainc que chaque acte avec un autre homme permet à Jan de guérir, lentement. Elle va de plus en plus loin, frôlant la limite de sa propre sécurité.

Ce sacrifice, ce don de soi absolu, Bess s’y plonge pleinement, s’éloignant toujours plus des normes d’une communauté lui refusant toute forme de liberté personnelle. Ce faisant, elle s’aliène tous ceux qui l’ont vue grandir. Rupture. Et c’est alors que des questions jaillissent…Comment traiter la foi aujourd’hui ? Comment accepter la bonté sans la juger ? Et surtout, comment aller à l’encontre des règles d’une communauté quand elles sont contraires au simple don de soi ?

« C’est donc une histoire osée, perverse, extraordinaire et imbibée de controverses. De la déchéance physique, « morale » et masochiste de Bess, ce qu’il reste, c’est la force vive de la vie. La vie à tout prix, quel qu’en soit le sacrifice. » – Myriam Muller, mise en scène

le 29/10 à 20h30

le 30/10 à 19h

 

 

 

 

 

 

Breaking the Waves
Spectacle
top