Henry de Groux

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Henry de Groux
Actions sur le document
Henry de Groux

Henry de Groux (1866-1930), maître de la démesure

« J’avais connu le peintre belge Henry de Groux chez Félicien Rops, son compatriote », écrit Ambroise Vollard, célèbre marchand d’art, dans ses Souvenirs d’un marchand de tableaux. 

La carrière du jeune de Groux commence à Bruxelles au milieu des années 1880 et se poursuit en France puis en Italie. Félicien Rops, ami du père d’Henry, Charles Degroux, joue le rôle de conseiller et de protecteur auprès du jeune artiste.

Henry de Groux naît à Saint-Josse-Ten-Noode, près de Bruxelles, en 1866. Il suit les cours de Jean-François Portaels à 19 05 24 Headshots website  1  9ed 1l’Atelier libre de Bruxelles, mais doit les interrompre à dix-sept ans. Il expose ses premières œuvres en 1885 avec le groupe l’Essor à Bruxelles, puis est élu en 1886 au sein du groupe des XX, avec lequel il participe à trois expositions annuelles (1887- 1889). En 1888-89, il peint son œuvre la plus célèbre, Le Christ aux outrages qu’il expose à Paris en 1892, dans une grange, défrayant la chronique artistique. Il est menacé d’exclusion du groupe des XX en 1890 pour avoir refusé d’exposer ses œuvres à proximité de celles de Van Gogh. En quête perpétuelle d'acheteurs ou de mécènes qui l'aideraient à mener à bien ses projets grandioses, Henry de Groux poursuit sa carrière entre Paris, Bruxelles, Florence, Avignon et Marseille. Il y mène une vie chaotique, perturbée par la détresse matérielle et  un rejet obstiné, quasiment maladif, des évolutions sociales, politiques et artistiques du monde moderne.

L’exposition présente une soixantaine de peintures, dessins, sculptures, gravures, photographies et documents des années 1880 à la Première Guerre mondiale. Henry de Groux s’y dévoile à travers des figures emblématiques comme le Christ, Dante, Wagner ou Napoléon. Ses pastels, souvent de grandes dimensions, aux coloris vifs et enlevés participent à sa réputation de peintre de la démesure. La violence des rapports sociaux et de la guerre est une thématique récurrente dans son iconographie.

Une exposition dans l’exposition vous attend à l’église Saint-Loup, partenaire du musée Rops dans le cadre de cette rétrospective. En effet, Le Christ aux outrages, l’œuvre majeure de Henry de Groux qui fut exposée pour la dernière fois en Belgique en 1930, est exceptionnellement présentée dans cette église baroque, à quelques mètres de musée. Sortie du Palais du Roure à Avignon où elle est conservée, la toile de 3 mètres sur 3, symbolise à elle seule le génie dévorant et tumultueux de l’artiste. 

Ouverture de l'église Saint-Loup (accès gratuit)

  • mai, juin et septembre : du mardi au dimanche de 14h à 18h. Le samedi de 11h à 18h
  • juillet et août :  du lundi au dimanche de 14h à 18h. Le samedi de 11h à 18h
  • Attention, église fermée : les jeudi 20/06, vendredi 21/06, lundi 24/06, mardi 25/06, les mardi 2/07, mercredi 3/07, jeudi 4/07, dimanche 7/07, mercredi 10/07, lundi 15/07 et mardi 16/07.
Henry de Groux
Exposition
top