Avertissement

Retrouvez les dernières informations sur la page coronavirus

Crise du coronavirus : agissons maintenant pour éviter le reconfinement

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Coronavirus - COVID-19 / A la une / Crise du coronavirus : agissons maintenant pour éviter le reconfinement
Actions sur le document

23 juillet 2020

[Page en cours de modifications suite au Conseil National de sécurité du 27 juillet 2020] 

Mesures complémentaires prises à Namur suite au Conseil National de sécurité du 23 juillet 2020

Aux quatre coins de l’Europe, des poches de présence du coronavirus imposent à des Etats de durcir leurs règles d’accueil des touristes étrangers et imposent à des Villes de devoir, dans certains quartiers ou à l’échelle de l’ensemble de la ville ou de sa région, de décréter un nouveau confinement.

En Belgique aussi, le virus connait une recrudescence, sans que notre région ne soit épargnée. Namur, qui a pu être une ville et une province globalement moins affectées que le reste du pays ces derniers mois, ne flatte pourtant pas les statistiques pour le moment avec une hausse des cas de contamination de plus de 70% par rapport au mois dernier. Nous devons donc redoubler de vigilance et faire preuve de davantage de discipline individuelle pour relever ce défi collectif d’extinction rapide du virus.

Les décisions du Conseil national de sécurité

Le Conseil national de sécurité a pris le 23 juillet de nouvelles décisions pour faire face à cette recrudescence du virus. Il vient notamment de rendre obligatoire le port du masque sur les marchés, les brocantes, les fêtes foraines et dans les établissements publics accessibles à la population.

En effet, au vu des réalités de terrain constatées ces dernières semaines et jours, il semble impératif désormais d’imposer le port du masque pour des questions de prévention sanitaire dans plusieurs cas de figure.

Consulter la liste des lieux et circonstances où le port du masque est obligatoire

Des mesures locales plus précises

Dans toutes les rues commerçantes de notre territoire communal, et certainement dans toutes les rues du piétonnier, il est désormais demandé de respecter un sens de circulation de la marche, comme cela se pratique dans de nombreuses villes à la côte. Chacun devra donc tenir sa droite dans ses déplacements, afin d’éviter – ou en tout cas de réduire au maximum – de croiser d’autres personnes en sens inverse, se présentant face à vous. Pour fluidifier la circulation piétonne, les chevalets et autres obstacles placés sur les trottoirs seront donc interdits jusqu’à nouvel ordre.

Ces nouvelles règles rentreront en vigueur à partir de ce samedi, à l’exception du port du masque obligatoire sur le champ de foire qui prend effet immédiatement et de l’obligation du port du masque Place du Vieux, Place Chanoine Descamps et sur le Quai de Sambre, qui prend effet dès ce vendredi 17h.

La volonté est clairement d’éviter de nouveaux rassemblements problématiques dès ce weekend. La Police est chargée de faire respecter ces règles, au besoin en ayant recours aux sanctions pénales, c’est-à-dire aux amendes qui seront ensuite transmises pour suivi au Procureur du Roi.

Par ailleurs, il sera désormais obligatoire de maintenir une distance de sécurité de 1m entre les convives de tables différentes. Cette mesure entrera en vigueur à partir de lundi pour permettre aux cafetiers et restaurateurs d’agencer au besoin différemment leur plan de salle ou de terrasse, après les services de ce weekend.

Pour rappel et à toute fin utile, les fêtes de mariage avec soirée dansante ne sont toujours pas autorisées. Seule une danse entre les mariés est autorisée par le fédéral. Les fêtes d’anniversaire, hors de votre bulle, ne peuvent pas non plus déboucher sur des soirées dansantes. De même qu’avec la reprise prochaine des activités sportives et des championnats, il est répété que les buvettes des clubs de sport doivent respecter les mêmes règles que l’horeca (service à table, distances de sécurité, masques, etc.) et ne pas donc favoriser la consommation au comptoir ou les fêtes quelconques. Cela reste strictement interdit.

Enfin, si beaucoup de cafetiers et restaurateurs font le maximum pour respecter les règles avec bonne foi, d'autres ne jouent pas le jeu, en ne respectant pas les distances de sécurité dans leur établissement ou sur leur terrasse, en ne portant pas de masque (eux-mêmes ou leur personnel) ou en ne respectant pas l’heure de fermeture de 1h du matin imposée par le fédéral sur tout le royaume. La police va donc intensifier ses patrouilles et ses contrôles. En cas d'infraction, l’établissement se verra dans l'obligation de fermer ses portes de manière directe. Pour 24 à 48h dans un premier temps, plus longuement au besoin. Cela représentera un coup dur, pour les exploitants qui ont déjà connu de nombreux mois de fermeture, mais si le respect de la santé d’autrui et des règles de bien-vivre ensemble est à ce prix.

Le Conseil national de sécurité, pour rappel, impose aussi à partir de samedi à chaque client d’un restaurant ou taverne de laisser son email ou son numéro de téléphone afin de faciliter le tracing en cas de covid positif chez une personne ayant fréquenté le lieu à la même période.

Enfin, il a été décidé la fermeture à 22H des night shops dès ce weekend.

Ces mesures sont prises pour qu’ensemble nous puissions étouffer toute reprise aigue du virus, qui irait crescendo et qui forcerait, au final, les autorités à décréter une nouvelle phase de confinement. Ce serait dramatique pour celles et ceux qui tentent de se refaire une santé économique après la période forcée d’arrêt de leurs activités. Ce serait dramatique pour les soignants, déjà éprouvés et dont l’énergie risquerait d’être à nouveau extrêmement sollicitée. Ce serait dramatique pour les personnes âgées, les personnes à risque et toutes les personnes fragilisées pour qui les liens sociaux et familiaux sont si indispensables à leur vie. Ce serait dramatique pour les acteurs culturels qui boivent encore la tasse et qui seraient noyés en cas de durcissement des mesures. Bref, ce serait dramatique pour tout le monde. Il faut donc que tout le monde y mette du sien. Y compris la jeunesse qui a tort de penser qu’elle serait immunisée. On a probablement trop dit que les jeunes étaient moins vecteurs de propagation du virus ; la plupart du coup ne se sentent pas concernés. Les parents tiennent ici un rôle important pour conscientiser notre jeunesse sur les mesures de précaution et de prévention qu’elle doit aussi intégrer. L’enjeu n’est pas de brimer leur insouciance, c’est plutôt d’éviter plus de soucis.

Prenez soin de vous et des autres. C’est, cela aussi, une noble cause.

top