Information

Retrouvez sur cette page toutes les informations utiles concernant le coronavirus

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Murailles du fossé de Médiane : démontage de la grue et état d'avancement du chantier

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Citadelle / Actualités / Murailles du fossé de Médiane : démontage de la grue et état d'avancement du chantier
Actions sur le document

Décembre 2019

Le chantier de restauration des murailles du fossé de Médiane se terminera prochainement

L’imposante grue-tour d’environ de 45m de haut et dont la flèche fait 55m a été installée en janvier dernier dans le fossé de Médiane, situé au milieu du site, entre la parfumerie Guy Delforge et Terra Nova, à proximité de la Route Merveilleuse.

La grue aura permis d’évacuer et d’approvisionner le chantier en matériaux. Cet impressionnant engin était indispensable compte tenu de la configuration très spécifique des lieux et des difficultés d’accès au chantier.

Son démontage qui a eu lieu ces lundi 2 et mardi 3 décembre constitue une étape marquant l’achèvement du chantier de restauration des murailles du fossé de Médiane.

Les travaux réalisés sur les murailles étaient repris dans l’accord-cadre conclu en 2013 avec la Wallonie et qui assurait un subside de 10.000.000 € pour la restauration de plusieurs zones du site classé de la Citadelle.

Ce chantier a été subsidié à 95% par la Wallonie.

Les murailles du fossé de Médiane, comme presque toutes celles du site, sont classées comme Monument depuis 1996. Les travaux de restauration ont donc été réalisés « à l’identique », sans changement de leur apparence.

Les travaux se sont essentiellement concentrés sur la face extérieure des murailles. Sur des murs de 2 à 3 mètres d’épaisseur, seuls 30 à 60 cm étaient concernés par ce chantier.

L’ensemble de ces murs a été nettoyé par micro sablage, les pierres manquantes ont été renouvelées et les éléments endommagés restaurés en respectant leur apparence d’origine. La stabilité des murs a été renforcée notamment grâce à l’insertion de tiges en inox qui ancrent plus fortement les pierres d’angles, garantissant ainsi la bonne tenue de tout le mur.

Une attention particulière a été accordée aux infiltrations d’eau. Au sommet des murs, des goulottes en plomb récoltent les ruissellements tandis que des carottages dans les maçonneries permettent d’évacuer l’eau qui s’infiltre derrière les murailles.

Le chantier en quelques chiffres :

  • Surface concernée par les travaux de restauration : 4.241 m²,
  • Surface prévue en démontage / remontage de parement : 2.650 m² soit +/- 62% de la surface totale,
  • Fourniture de nouveaux moellons : 600m² soit – de 15% de nouvelles pierres par rapport à la surface traitée (beaucoup de récupération),
  • Mètres courants de couvre-mur déposés et reposés : 380 mct,
  • Boutisses restaurées : 1.500 pc,
  • Carottages pour le drainage des murailles : 1.100 pc,
  • Mortier de chaux mis en œuvre : 30 tonnes par semaine soit + de 1.500 tonnes pour le chantier,
  • Main d’œuvre : une équipe de 15 à 20 ouvriers en permanence sur le chantier pour un peu plus d’un an de travaux.

Après le démontage de la grue, son socle sera évacué, l’achèvement de deux tronçons, le placement du garde-corps de l’escalier et la remise en état habituelle de fin de chantier seront réalisés.

top