Avertissement

Le numéro principal de l'administration est temporairement injoignable, toutefois l'administration est bien ouverte ce 24 juin

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Restauration des murailles du Fossé de Médiane

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Citadelle / Actualités / Restauration des murailles du Fossé de Médiane

Navigation

Actions sur le document

Depuis fin 2018, le Fossé de Médiane, situé entre la parfumerie Guy Delforge et Terra Nova, est en cours de restauration. Ce fossé, dont le rôle était de ralentir l’avancée de l’ennemi venant des hauteurs du site, existe depuis le 16e ou 17e siècle.

4.000 m² de murailles à restaurer

Fossé de Médiane 2 Les travaux de restauration se concentrent sur la face extérieure des murailles. Sur des murs de 2 à 3 mètres d’épaisseur ce sont 30 à 60 cm qui sont touchés lors du chantier. L’ensemble de ces murs est nettoyé par micro sablage, les pierres manquantes sont renouvelées et les éléments endommagés restaurés. Ces murailles, comme presque toutes celles du site, sont classées comme Monument depuis 1996. Les travaux de restauration doivent donc se faire « à l’identique » sans modifier l’apparence d’origine des fortifications.

La stabilité des murs est renforcée notamment grâce à l’insertion de tiges en inox qui ancreront plus fortement les pierres d’angles, garantissant ainsi la bonne tenue de tout le mur.

Une attention particulière est accordée aux infiltrations d’eau. Au sommet des murs, des goulottes en plomb récolteront les ruissellements tandis que des carottages dans les maçonneries permettront d’évacuer l’eau qui se serait infiltrée derrière les murailles.

Au total, ce sont un peu plus de 4.000 m² de murailles qui font peau neuve !

A chantier d’envergure, mesures d’envergure

Fossé de Médiane 1Pour mener à bien le chantier, une imposante grue-tour d’environ 30 mètres de haut et dotée d’un bras de 60 mètres de long a été installée dans le fossé à proximité de la Route Merveilleuse. Cette grue permet d’évacuer et d’approvisionner le chantier en matériaux. Cet impressionnant engin est indispensable compte tenu de la configuration très spécifique des lieux et des difficultés d’accès au chantier. Elle marquera le paysage de la Citadelle pendant toute la durée du chantier à savoir 1 an.

Le chantier de restauration est mené par le service Citadelle de la Ville de Namur. Il a été confié à l’entreprise Artes TWT pour un montant de 2.494.000 € TVAC subsidié à 95% par la Wallonie.

top