Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Charte d’adhésion au Plan namurois du Vélo

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Mobilité / Mobilité / Déplacement / Vélo / Charte d’adhésion au Plan namurois du Vélo
Liens utiles
Actions sur le document

Namur, à Vélo !

Introduction

La mobilité est une valeur sociale importante en pleine évolution. Chacun souhaite davantage se déplacer et être en communication avec les autres et les évènements. Chacun souhaite se déplacer de plus en plus et de plus en plus vite. Les déplacements se multiplient et s’enchaînent ; les modes de déplacement varient.

Les enjeux des changements climatiques et du coût de l’énergie liés aux ressources limitées du pétrole remettent en question le « tout à la voiture ». Un nombre croissant de citoyens redécouvrent les transports en commun et les modes de déplacement doux. Pour les mêmes raisons, les ménages, les entreprises et les pouvoirs publics retrouvent également un intérêt pour la vie urbaine.

Consciente de ces nouveaux enjeux de société, la Ville de Namur s’inscrit dans une politique de développement durable. C’est dans cette perspective que Namur veut mener une politique de mobilité durable, notamment en faveur du vélo au quotidien.

Intérêt du vélo

Le vélo reste, avec la marche à pied, un moyen de se déplacer particulièrement respectueux de l’environnement.

Le vélo convient parfaitement pour les déplacements de courte distance, jusqu’à cinq kilomètres. Ceux-ci représentent une part importante de nos déplacements, surtout en milieu urbain. Le vélo est aussi le complément modal idéal pour les transports en commun. La pratique quotidienne du vélo améliore significativement la santé de ses adeptes. Relevons enfin que ce mode de déplacement est particulièrement démocratique. Relativement accessible sur le plan économique, il crée également du lien social, de la convivialité.

Initiative de la Ville

La Ville de Namur progresse dans sa réflexion depuis la fin des années ’90.

En 1997, elle approuvait un plan vélo avec 17 itinéraires cyclables pour rejoindre le centre ville au départ de la périphérie.

En 1998, son plan de mobilité pour le centre ville pointait les priorités d’une politique cyclable.

En 2009, l’étude centre ville confirme la part privilégiée à réserver au vélo au sein d’un vaste espace partagé. Le PCM de Jambes identifie des liaisons cyclistes entre les deux rives de la Meuse, mais aussi pour liaisonner les quartiers.

Pourtant, après dix ans de mise en œuvre des premières politiques de mobilité, il subsiste encore de trop nombreux « points noirs », source d’insécurité. Par ailleurs, il semble important d’étendre les cheminements cyclables au départ d’un réseau structurant.

En conséquence, la Ville de Namur souhaite amplifier sa politique volontariste en faveur de la pratique du vélo au quotidien en parfaite cohérence avec sa Déclaration de politique communale du 5 juin 2007 et plus particulièrement son chapitre « retrouver le plaisir de la rue ». La Ville s’inscrit également dans la nouvelle politique régionale wallonne et notamment en ce qui concerne la politique cyclable telle que développée dans la Déclaration de politique régionale 2010-2014.

La Ville de Namur s’engage à travers la présente Charte « Namur, à Vélo ! » et invite tous les acteurs de la mobilité namuroise à s’associer en faveur du vélo.

vous pouvez télécharger le rapport de synthèse via le lien suivant :a Déclaration de politique régionalel afin qu'

La Ville agit en sa qualité de gestionnaire de la voirie et de la sécurité sur le domaine public, mais également comme acteur central d’une politique locale de mobilité. Elle propose d’associer dans sa démarche les autres gestionnaires de voirie et du domaine public, ainsi que les sociétés de transports publics.

Tous les acteurs de la mobilité sont également invités à s’impliquer en faveur de la pratique du vélo au quotidien : acteurs économiques et sociaux, associations socio-sportives et socioculturelles, les écoles, les administrations concernées, les usagers, …

Sans exclure aucune action ou aucun investissement en faveur du vélo, la Ville et les partenaires définissent un périmètre d’intervention prioritaire. Celui-ci a été défini en fonction de la topographie des lieux et de la densité de population et de services. Ce périmètre reprend la Corbeille, Salzinnes, Jambes, La Plante, Bomel, Saint-Servais, le P+R Saint-Nicolas, ainsi que les Ravels jusqu’aux limites du territoire de Namur (soit partiellement Beez, Wépion, Flawinne et Vedrin). Ce périmètre pourra s’élargir dans une seconde phase.

Notre engagement

Nous avons l’ambition de faire de Namur une ville cyclable dans laquelle la part modale du vélo progresse significativement. Les partenaires se fixent des objectifs triennaux sur base des comptages réalisés et des objectifs atteints dans d’autres villes wallonnes et européennes. Les premiers objectifs seront proposés par le comité de pilotage pour le 1er janvier 2011.

Le premier engagement de la Ville est de développer un réseau cyclable sécurisant grâce à un plan d’action concerté avec l’ensemble des gestionnaires de voiries et du domaine public, ainsi que les associations de cyclistes réunis au sein du Comité Vélo de la Ville. Mais au-delà des infrastructures, il s’agit ici de mobiliser toutes les ressources disponibles en faveur de la pratique du vélo au quotidien.

Cela concerne entre autres l’information, la formation, la communication, l’accueil, les services, les pratiques tarifaires et incitants financiers divers, l’équipement, …

Devenez partenaire de la politique cyclable de la Ville de Namur

Selon les responsabilités et les moyens budgétaires disponibles de chacun, les gestionnaires de voirie et du domaine public s’engagent à investir dans les infrastructures cyclables selon les priorités concertées dans le plan namurois du vélo. Un comité de pilotage est créé afin de poursuivre la concertation dans la mise en œuvre du plan vélo.

Les acteurs économiques et sociaux, associations socio-sportives et socioculturelles, les écoles, les administrations sont également invités à développer des actions d’information, de sensibilisation ou d’encouragement à la pratique du vélo à l’attention de leurs publics cibles privilégiés : travailleurs, écoliers et étudiants, usagers, clients, membres associatifs. La Maison des Cyclistes de Namur et les associations de référence appuient les actions de sensibilisation, de conseil et de formation selon les ressources budgétaires et humaines disponibles.

Toujours selon les moyens budgétaires disponibles, les partenaires investissent également sur leur domaine privé pour poursuivre les cheminements cyclables et accueillir les cyclistes dans des conditions de confort et de sécurité optimales.

Les gestionnaires de voirie et l’ensemble des partenaires participent aux campagnes de comptage afin d’évaluer ensemble la progression de part modale du vélo dans le périmètre cyclable de la ville.

Chaque citoyen, habitant ou autre usager de l’espace public namurois, peut lui aussi, s’engager à titre individuel par sa pratique régulière du vélo.

Une assemblée des partenaires est créée et se réunit annuellement afin de débattre de la politique cyclable de la Ville. Un rapport d’activité est présenté à cette occasion.

Signataires

  • La Ville de Namur, en ses qualités de gestionnaire de la voirie et du domaine public et acteur central de la mobilité locale, à l’initiative de la Charte « Namur, à vélo ! »
  • La Région wallonne en ses qualités de gestionnaire de la voirie et du domaine public et acteur de la mobilité régionale et de la politique des pouvoirs locaux
  • Les sociétés de transports publics, partenaires privilégiés de l’intermodalité
  • Les associations représentatives des cyclistes et de promotion du vélo
  • Le monde de l’enseignement et de la formation, les entreprises publics et privés, les partenaires sociaux et associations locales
  • Les citoyens, namurois ou usagers de la ville
top