Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Fin du projet d'octroi d'une prime à l'achat d'un vélo à assistance électrique

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Territoire / Mobilité / Actualités / Archives 2017 / Fin du projet d'octroi d'une prime à l'achat d'un vélo à assistance électrique
Actions sur le document

En 2012, la Ville de Namur a pris l'initiative d'affecter une partie des subsides du plan « Wallonie cyclable » à l'instauration d'une prime à l'achat de vélos électriques. La mesure a été un véritable succès ! Cette politique de soutien devait durer 5 ans jusqu'à la fin de la réception des subsides wallons et ce budget « primes » est épuisé.

En 5 ans, près de 1.100 primes pour l'acquisition de vélos électriques ont été octroyées pour un montant total de subsides de 180.000 euros
Cela représente 1.900.000 euros investis par les Namurois et la Ville dans l'achat de vélos électriques !

  • 63% des acquéreurs ont entre 50 et 70 ans
  • 90% des acquéreurs proviennent de la périphérie namuroise, cela représente 17% de Jambois avec 189 primes. Et là où le dénivelé est plus important : 104 primes à Wépion, 88 à Vedrin, 80 à Malonne, 67 à Bouge...

Si le budget « primes » est aujourd'hui épuisé, l'usage du vélo électrique en tant que moyen de déplacement alternatif et doux continuera à être encouragé par la Ville de Namur. La Ville vient en effet d'acquérir 20 vélos électriques qui sont mis à disposition des citoyens au Point Vélo de la gare de Namur. L'objectif est de permettre aux citoyens de se laisser convaincre par le vélo électrique en leur permettant d'en tester l'usage pendant plusieurs semaines. Certains vélocistes proposent également ce service au client mais sur une plus courte durée.

Le Point-vélo dispose aussi de 85 nouveaux vélos « classiques » qui seront proposés à la location de court, moyen ou long terme. 

Grâce à ce type de mesures de soutien, et de nombreux nouveaux aménagements cyclables, le nombre de cyclistes quotidien à Namur a pu être multiplié par 4 en 7 ans. C'est une excellente chose en terme de mobilité, d'environnement, de réduction de la congestion, de santé et pour le portefeuille des citoyens. C'est un mouvement qui doit encore s'amplifier dans les prochaines années dans le cadre d'un partage serein de l'espace public.

top