Sculpture et Art dans la ville

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Sculpture et Art dans la ville
Actions sur le document

Quelque 18 fresques de street art, dues tant à des artistes locaux qu’internationaux, enjolivent désormais les murs, tandis que les sculptures de divers formats et artistes se découvrent au fil des rues et places : chaises-poèmes de Michel Goulet, statuettes d’Isaac Cordal, Bijou urbain de Lisbeth Bussche, sculpture du Molon de Vinciane Renard…

Les sculptures de Lilian Bourgeat dans la ville du 1 juillet au 25 août

Cet été, dans le cadre de Sculptures dans la Ville, six oeuvres monumentales de l’artiste français Lilian Bourgeat sont exposées à Namur.

Banc Public

OEuvre emblématique du parcours Sculptures dans la Ville, le Banc public sera installé durant tout l’été au Port de plaisance de Jambes. A la fois oeuvre d’art et mobilier urbain, cette sculpture de Lilian Bourgeat est destinée à être « utilisée ». Le public est invité à s’asseoir sur le banc, « activant » ainsi l’oeuvre. La fonctionnalité reste donc de mise, même si celle-ci est largement perturbée par l’agrandissement, ce qui en faitsa spécificité et son originalité.

Editée en série limitée, cette oeuvre que la Ville compte acquérir prochainement sera installée dans le jardin contigu à l’arrivée de « L’Enjambée », lorsque la passerelle sera terminée et que l’espace vert sera aménagé.
Le Banc public de Lilian Bourgeat investira un espace à fort potentiel touristique, à l’arrivée de la nouvelle passerelle cyclo-piétonne « L’Enjambée » surmontant la Meuse au confluent, dans un petit parc contigu à la « Villa Balat », témoin de l’architecture belle époque, abritant des chambres d’hôtes, dont le haut pignon sera entièrement garni d’une fresque street art réalisée par l’artiste namurois Démosthène dans des harmonies de couleur verte.
Véritable attraction touristique de par son gigantisme inattendu, ce banc qui fera face à la Citadelle, à la Confluence et au Parlement wallon sera à coup sûr « The place to be ». Ses futurs occupants, habitants ou touristes réduits à l’état de lilliputiens,  ne manqueront pas de se faire immortaliser hissés au dessus dans cet environnement unique.

  • À découvrir en bordure de Meuse (Port de Plaisance de Jambes) : « Banc public »

Les autres oeuvres

  • Dans les Jardins des Bateliers : « Invendus Bottes », « Pupitre » et « Mesurer »Sculptures dans la Ville 2019 - Lilian Bourgeat
  • Dans le Jardin du Maïeur (Hôtel de Ville) : « Brouette » et un second « Pupitre »

Dans une recherche constante du jeu et de l’interaction entre l’art et le spectateur, l’artiste apporte une pincée d’humour dans la vie de tous les jours. Ses sculptures attirent par leur aspect résolument ludique, alors que, dans le même temps, elles sèment la confusion et brouillent les repères en perturbant nos usages et notre rapport au réel.

Par leur taille XXL, ces objets du quotidien sortent de leur banalité et ouvrent de nouvelles perspectives sur notre environnement...

+d'infos ?

Téléchargez le dépliant "Sculptures dans la ville"

De nouvelles fresques monumentales 

  • Léon Keer - Mona Caron - Johnny BoyAux Archives de l’Etat, boulevard Cauchy, l’artiste néerlandais Leon Keer vient de réaliser une peinture en trompe-l’œil sur la façade des Archives de l’Etat.
  • Rue Namèche, derrière l’Hôtel de Ville, c’est Mona Caron, artiste suisso-américaine mondialement réputée pour ses compositions florales géantes, qui se prépare à transformer le pignon d’une maison en œuvre d’art surréaliste dédiée aux fleurs à la fois belles et rebelles.
  • A quelques pas de là, rue de Fer, l’illustrateur et muraliste liégeois Johnny Boy a apporté sa petite touche colorée et cocasse à l’entrée de l’Hôtel de Ville.

Quatre autres fresques urbaines seront réalisées au cours de l’été à Namur, Jambes et Salzinnes. Ces réalisations sont le résultat de la politique culturelle menée dans le cadre de Namur Confluent Culture.

L'objectif ? Intégrer l’art dans l’espace public pour le rendre accessible au plus grand nombre et par la même occasion, renforcer le dynamisme et l’attractivité du cœur de la ville.

+ d'infos ?

Téléchargez le plan "L'Art dans la ville"

 

top