Communiqué du Collège communal de Namur : état de la situation transparente à propos de la caserne du Génie à Jambes

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Administration / Services communaux / Communication / Communiqués de Presse / Communiqué du Collège communal de Namur : état de la situation transparente à propos de la caserne du Génie à Jambes
Actions sur le document

Ce mardi 22 janvier 2019, la Ville de Namur a réuni autour de la table les différents acteurs publics concernés par l’éventuelle ouverture d’un centre pour demandeurs d’asile dans la caserne du Génie de Jambes.

Pour rappel, la presse annonçait, le 2 janvier 2019, l’ouverture, à Jambes, d’un nouveau centre d’accueil pour demandeurs d’asile pour 500 personnes, voire 900 selon certaines rumeurs, et pour une durée illimitée dès le 1er février prochain.

Aucune concertation préalable n’ayant eu lieu avec la Ville, des contacts ont été pris avec la nouvelle ministre en charge de la politique de la migration et de l’asile, Maggie De Block, le Ministre de la Défense Didier Reynders et le commandement militaire. Aucun accord politique n’avait encore été conclu, mais sachant que le gouvernement fédéral a la possibilité d’organiser l’ouverture d’un centre dans un bâtiment qui lui appartient , le Bourgmestre de Namur a pris l’initiative de réunir à son cabinet les représentants des ministres concernés (M. De Block et D. Reynders) ainsi que ceux du Commandement militaire de la province, de la Défense, de la Croix-Rouge, de FEDASIL et du BEP.

Sachant que 1500 places d’accueil doivent être créées en urgence et que 800 places doivent l’être en sus chaque mois, FEDASIL ouvrira des places là où ils le pourront rapidement afin de faire face à de nouveaux pics migratoires enregistrés en Europe. A ce jour, le choix s’est réduit à quatre sites rapidement opérationnels : Mouscron, Lommel, Zaventem et Jambes.

Le Bourgmestre de Namur Maxime Prévot ainsi que les deux autres chefs de file Monsieur Philippe Noël (Président du CPAS par ailleurs en charge de la politique sociale) et Madame l’échevine Anne Barzin, ont dès lors préféré préparer les bases d’un bon accord plutôt que risquer de se voir imposer une ouverture précipitée et non concertée, et potentiellement illimitée dans le temps, ce qui aurait mis en péril le projet de requalification du site du Génie. La Ville a adopté une note d’intention qui fixe, pour le futur acquéreur, les balises relatives à l’occupation du site afin d’y créer un tout nouveau quartier bien intégré au voisinage, avec des espaces publics de qualité, une mixité de logements et de fonctions, des espaces verts agréables, un accès à la Meuse pour des activités nautiques,… tout en préservant l’activité des sea-scouts. Pour rappel, la Ville n’a jamais été prise en défaut de solidarité puisqu’elle fut l’une des rares communes à avoir spontanément proposé et assumé un accueil à Belgrade dès 2015, avec le succès de cohabitation que l’on connait grâce à l’implication citoyenne.

Il a donc été convenu avec les partenaires fédéraux les éléments suivants :

Site de Belgrade : le centre de Belgrade sera d’ici mai 2018 déplacé dans les bâtiments de l’Etat-major situés sur le même site, à quelques dizaines de mètres mais hors de la zone d’expropriation, afin de permettre le déploiement d’un parc d’activités économiques par le BEP, créateur d’emplois. Le centre pourra ainsi poursuivre ses activités d’accueil en fonction des décisions fédérales sans entraver le projet du BEP. A ce stade le centre est prévu jusqu’en juin mais il est probable qu’au vu de l’augmentation des flux migratoires, il soit amené à être prolongé. Nous n’avons pas de précision ni de certitude à ce stade.

Site de Jambes : la capacité d’accueil sera strictement limitée à 300 places maximum et la durée de l’ouverture de ce centre sera limitée à 18 mois. L’ouverture ne pourra se faire avant le 15 février afin de permettre, notamment, aux autorités communales, à la Croix-Rouge et à Fedasil d’organiser une rencontre avec les riverains. Il n’y aura donc aucun regroupement à Jambes des deux centres (Belgrade+Jambes).

De la sorte, la Ville de Namur continuera à remplir, avec fierté, ses obligations de Ville Hospitalière, tout en préservant sa volonté de revitaliser le quartier de la rue de Dave à Jambes avec l’appui des futurs acquéreurs privés du site du Génie ainsi que le projet de zone d’activités économiques à Belgrade. La Ville estime qu’il est préférable d’avoir un accord clair et franc entre les parties pour encadrer une occupation des lieux pendant une période limitée, plutôt que de courir le risque que le site fasse l’objet d’une occupation non contrôlée par des personnes non autorisées (squatteurs…), avec les (très) nombreuses difficultés que cela pourrait représenter pour le voisinage.

** INFORMATION COMPLEMENTAIRE **

Le délai de 18 mois, évoqué dans le présent communiqué de presse, correspond au temps de finaliser la vente du site par la Défense et d’obtenir un permis pour le futur projet urbanistique

 

Aucun fichier
Presse » Communiqué de Presse
Aucune image
Catégorisation
Social
Coordonnées
Contenus

Il n'y a aucun élément dans ce dossier pour l'instant.

top