Les Grands Malades et l'industrie de la pierre à Namur

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Ce que les lieux disent... / Les Grands Malades et l'industrie de la pierre à Namur
Actions sur le document
Les Grands Malades et l'industrie de la pierre à Namur

industrie pierreLa presse a largement fait écho, ces derniers temps, aux projets de sauvegarde et de réhabilitation des anciennes carrières souterraines des Grands Malades qui se sont fait jour à l'initiative du Club alpin belge. Pour avoir parcouru en compagnie de guides passionnés et compétents leur dédale d'immenses salles ruisselantes, dans une obscurité faiblement rompue par les traits blafards de lampes vacillantes, je peux témoigner qu'il s'agit d'un site grandiose et très prenant dont l'intérêt justifie largement les actions entreprises.

Son nom lui vient de l'ancienne léproserie de la ville qui s'élevait au pied des rochers : au moyen âge en effet, pour éviter la contagion, les lépreux étaient regroupés dans des hôpitaux systématiquement situés à l'extérieur des agglomérations. Elle ne fut détruite qu'en 1852 : on en conserve une photographie de la chapelle, suffisamment belle pour nous faire regretter sa disparition car le bâtiment, sans doute encore roman, y paraît superbe .

Quant aux carrières, elles avaient quasiment disparu de la mémoire collective, parce que, abandonnées depuis des décennies, leurs entrées condamnées, elles n'étaient plus accessibles qu'à des spéléologues expérimentés. Elles constituent sans doute le témoignage le plus évocateur d'une des principales activités économiques de notre cité, celle qui peut-être en a assuré le renom le plus durable à l'étranger, l'industrie de la pierre. C'est ce que je voudrais rapidement évoquer ici.

La qualité du calcaire de Namur, la pierre bleue, est connue depuis longtemps. Il était déjà exploité par les Gallo-romains, comme en témoignent les grandes stèles funéraires retrouvées à la Citadelle, et faisait déjà, à l'époque, l'objet d'un commerce à longue distance : une série d'autels votifs dédiés à la déesse Nehalennia retrouvés sur la côte zélandaise, que l'on croyait en calcaire de Tournai, se sont ainsi avérés, après analyse, provenir de la vallée mosane entre Huy et Dinant, c'est-à-dire de chez nous. La finesse et la qualité de taille de tous ces monuments témoigne d'un métier déjà très sûr.

Mais c'est à partir du bas moyen âge que cette industrie est bien documentée Au 13ème siècle, elle prend un essor extraordinaire. Les carrières se multiplient, principalement sur la rive gauche de la Meuse. La corporation des maçons et des tailleurs de pierre est alors une des plus importantes et des plus prospères de la ville.

Beaucoup de maîtres tailleurs de pierre sont aussi maîtres de carrière. En ville, ils tiennent le haut du pavé, comme de juste...En 1318, l'un d'eux, Jean Duche, répartit par testament les pièces de son armure et son épée à son fils et à ses amis. Tel un grand seigneur, il n'a garde d'oublier sa maîtresse et ses deux bâtards ! On connaît ainsi quelques dynasties, les Mérial, les Valion, les Tencquemenne, et bien d'autres, qui sont pour la plupart domiciliées à la Neuville ou en Herbatte, à proximité des exploitations. L'extraction se fait à l'air libre mais aussi, comme aux Grands Malades, dans des galeries souterraines qui s'enfoncent dans la colline. La finition se fait dans des loges, des ateliers, qui sont de simples aires de travail en plein air où l'ouvrier s'abrite sous un « paillasson ». A proximité, se trouve le « rivage des pierres » où celles-ci sont chargées sur les barques. Le débouché naturel de cette activité est la région liégeoise, où elle alimente des chantiers prestigieux, comme celui de la cathédrale Saint-Lambert, les grandes villes brabançonnes et limbourgeoises, mais aussi les Pays-Bas où la Naamse blauwe steen est réputée ...depuis l'époque romaine, comme on l'a vu.

Jean-Louis Antoine

Aucun fichier
Publications » Documentation
Catégorisation
Culture
Coordonnées
Contenus

Il n'y a aucun élément dans ce dossier pour l'instant.

top