Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Principe et objectifs

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Citoyenneté / Participation / La participation / Principe et objectifs
Liens utiles Table des matières
Actions sur le document

La participation, c’est permettre à des citoyens et citoyennes non élu·e·s de s’impliquer activement dans les projets qui impactent leur cadre de vie. C’est leur donner la possibilité de prendre connaissance, de faire entendre leurs avis voire d’être associés activement à la réflexion et aux prises de décisions.
La participation s’inscrit donc dans une démarche de transparence. Elle répond à la volonté de restaurer le dialogue et la confiance entre le monde politique et les électeurs et électrices, de créer des synergies et de s’appuyer sur l’expertise des acteurs de terrain et sur les forces vives locales.

Elle se traduit par :

  • L’information des citoyens et citoyennes. Exemples : le site internet, Namur Magazine, le droit de consulter ses documents administratifs…
  • La consultation, qui vise à recueillir les opinions et ressentis en amont d’un projet afin d’éclairer la prise de décision. Exemples à Namur : panels citoyens, enquêtes…
  • La concertation, qui mobilise citoyens et citoyennes en amont et en aval de la création d’un projet pour l’améliorer et l’enrichir
  • La co-construction, c’est-à-dire la conception collective d’un projet sans lignes directrices ou visions précises dictées préalablement pour les pouvoirs publics.
  • La co-gestion, qui instaure un partenariat entre les autorités et des (groupes de) citoyens et citoyennes pour l’utilisation de locaux collectifs ou d’espaces publics.

La participation à Namur

La commune est, par nature, le niveau de pouvoir le plus proche des citoyens et citoyennes. La Ville de Namur l’a bien compris et n’est d’ailleurs pas novice en matière de participation.
Depuis de nombreuses années déjà, elle implique Namurois et Namuroises dans un certain nombre de projets et de décisions : choix des fresques, World Café des jeunes, aménagement du futur parc de la rue des Dames Blanches, panels d’usagers et usagères pour la réformes des lignes de bus TEC…

Cependant, c’est dans son Programme Stratégique Transversal pour la législature 2019-2024, que la Ville de Namur inscrit pour la première fois la participation comme objectif prioritaire. Dans son souhait d’« Être une Ville qui implique ses citoyens et ses citoyennes », elle lui dédie aussi un échevinat.

A Namur, la participation citoyenne s'articule autour de 4 axes majeurs :

Axe 1 : améliorer les projets de la Ville de Namur

Nombre de projets initiés par la Ville ou par des opérateurs publics ou privés extérieurs ont un impact sur la vie des Namuroises et Namurois. Certains d’entre eux méritent donc d’être alimentés et réfléchis avec les premières personnes concernées afin qu’ils s’enrichissent de leurs idées et expériences et qu’ils correspondent le mieux possible aux réalités de terrain, aux enjeux et aux attentes de leurs futur·e·s usagers et usagères.

Pour inscrire un projet dans une démarche participative, il s’agira de déterminer préalablement :

  • la marge de manœuvre participative : sur quels aspects du projet les citoyens et citoyennes ont le pouvoir d’intervenir ?
  • le degré de délégation : le rôle des citoyens et citoyennes est-il d’apporter un avis pour nourrir le projet ou ont-ils un pouvoir de décision ?

Le choix de la méthode participative dépendra bien souvent de ces deux premiers critères.

Axe 2 : soutenir les projets des Namurois.se

Pour ce faire, Namur se dote d’un budget participatif : pendant 5 ans, un budget sera alloué annuellement à la concrétisation de projets d’initiative citoyenne qui présentent un intérêt pour la commune. Le budget participatif donne donc l’opportunité aux Namurois et Namuroises de prendre part à la vie politique en tant que responsables de projet.

Pour plus d’informations :

Consulter le budget participatif

Compléter le formulaire pour être tenu informé sur le budget participatif

Axe 3 : Écouter les comités existants

Ce troisième axe s'articule autour de deux objectifs complémentaires : écouter les comités organisés et susciter la participation de tous et toutes au sein de ces comités, y compris dans les quartiers les plus défavorisés

Des structures existent déjà, rassemblées par une thématique (par exemple le Conseil Consultatif Communal des Aînés) ou par une situation territoriale (par exemple les comités de quartiers). La Ville de Namur compte amplifier ses rapports avec ces comités (notamment avec les comités de quartiers) et les associer aux différents projets qui les concernent. Elle entend aussi leur apporter un soutien au fonctionnement (explications du fonctionnement de l’administration, des outils à leur disposition, mise en réseau…).

Axe 4 : La participation au coeur des villages

La Ville de Namur souhaite aussi impliquer tous les quartiers et villages sur plusieurs aspects :

  • La sécurisation : en partenariat avec la Police locale, elle organise des rencontres entre élu·e·s et citoyen·ne·s pour identifier les priorités en terme de sécurisation des routes et envisager ensemble les aménagements pour les automobilistes et pour les autres usagers et usagères.
  • Poursuivre la dynamique de « lieu commun » en mobilisant les acteurs et actrices des villages afin qu’ils construisent un tel espace, en partagent la gestion sans appropriation individuelle et y mènent un ou plusieurs objectifs collectifs qu’ils soient associatifs, culturels, sociaux, environnementaux ou autres.
  • La cogestion de biens communaux, concrètement la gestion par les citoyens et citoyennes de projets soutenus ou mis en œuvre par la Ville (exemple : le terrain Kegeljan).
top