Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Les collections du Musée archéologique

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Musées / Les Bateliers / Musée archéologique / Collections

Les collections du Musée archéologique de Namur sont parmi les plus riches de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les mobiliers qui y sont conservés s’étendent de la Préhistoire au début du Moyen-Âge, voire à l’époque contemporaine pour les collections lapidaires. Les pièces proviennent principalement du territoire de la Province de Namur et de ses abords.

Le cœur des collections est constitué de pièces rassemblées par la Société archéologique de Namur. Celles-ci proviennent majoritairement de fouilles réalisées en province de Namur dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle. Les collections de Préhistoire se fondent sur le travail d’éminents chercheurs tels Edouard De Pierpont (1871-1946) et Marcel De Puydt (1855-1940) pour n’en citer que deux. Les habitats et les nécropoles d’époque romaine explorés par Jean Godelaine (1839-1905) ou Nicolas Hauzeur (1806-1872) sous la supervision d’Alfred Bequet (1826-1912) et Ferdinand Courtoy (1880-1970) sont encore aujourd’hui des sites de référence dans le monde scientifique belge. La villa d’Anthée et les nécropoles de Flavion et Berzée en sont les incontournables.

Aux collections de la Société archéologique s’ajoutent les collections communales issues de découvertes réalisées sur le territoire de la Ville et de dons. Outre les éléments du bâti namurois, tels les enseignes du 18e siècle et des éléments des remparts de la Ville, la Ville a récemment acquis le mobilier archéologique des fouilles de l’agglomération gallo-romaine de Braives et de la nécropole mérovingienne d’Omal qui viennent compléter le corpus pour ces deux périodes. Le Musée abrite également l’ancienne collection de minéralogie de la Ville de Namur.

D’autres collections issues de sites régionaux ont été déposées au Musée par des privés ou des institutions publiques ou scientifiques dont l’Agence Wallonne du Patrimoine, la Fédération Wallonie-Bruxelles, le CreA-Patrimoine. Ces dépôts ont pour objectif, entre autres, de rassembler au sein du Musée des pièces issues d’un même site archéologique mais qui, au fil des découvertes, se sont retrouvées dispersées dans différentes institutions. C’est le cas par exemple des découvertes datées de l’âge du Bronze final de la grotte du Trou del Leuve à Sinsin.

top