Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Le jardin

Actions sur le document

Si la Nature est partout présente à l'intérieur du musée en tant qu’inspiratrice de l’art du 18e siècle, nulle part ailleurs mieux que dans le jardin elle n’est aussi poétique.

En 1937, l’architecte de jardin Hector Mathieu y conçoit quatre parterres de buis qui entourent une pièce d’eau et créent une perspective symétrique, que renforce encore le pavillon perspectif élevé au fond du parc, rappelant ainsi les principes du jardin français chers à André Le Nôtre.

Au sein de cette régularité, pointe une touche de Romantisme à l’anglaise, grâce à un tulipier bicentenaire, qui fait vibrer la lumière à travers son feuillage, semblant donner vie aux putti qui garnissent le muret séparant le jardin de la cour.

Dès 2016, le service des espaces verts de la Ville a entrepris de restaurer le jardin en y plantant une collection de pivoines et en épandant - comme à l'origine - de la brique pilée entre les buis, de manière a faire ressortir le dessin des broderies

top